La question de l'emploi

Couché de soleil sur la route de Simiane vers Marseille

Nouveau monde ou ancien monde ?

Nous vivons une rupture, celle où les entreprises de l’ancien monde s’affrontent avec celles du futur.

 

Le modèle archaïque de certains industriels qui consiste à Polluer toujours plus, faire du lobbying intensif, précariser des salariés pour accroître les dividendes d’actionnaires peu regardants, résiste encore.

Heureusement, la pression citoyenne et l’urgence climatique font naître une génération d’entreprises aux méthodes plus transparentes. Respectueuses de l’environnement, de ses salariés, et dont la création de valeur ne se fait pas au détriment de l’intérêt général.

Où la cimenterie Lafarge La Malle se place-t-elle ?
Les apparences sont contre la cimenterie au regard de sa demande de déroger aux normes européennes protégeant l’environnement et la santé des populations. Plutôt que chercher à s’adapter aux enjeux actuels, l’usine a cherché à les contourner.

Il est impossible de savoir sur les emplois de Lafarge seront pérennisés grâce à ce procédé mais on peut imaginer qu’un grand nombre d’emplois ne seront pas créés à cause de ces nuisances au bien être et au développement économique de la région, dont l’avenir ne s’écrit pas avec l’industrie polluante.

entrepôt Amazon de bouc bel air, situé à côté de l’usine

Combien de temps pourront encore tenir les entreprises impactées par les odeurs de l’usine voisine ? L’entrepôt Amazon de Bouc Bel Air plongé régulièrement dans un nuage de fumée ou le site de DECATHLON village, espace dédié au sport et au bien être ?

Combien d’entreprises ne viendront pas créer de l’emploi dans ce cadre dégradé ? 

A qui profite vraiment cette dérogation ?
Lafarge n’est plus totalement  française depuis 2015, date à laquelle l’entreprise a fusionné avec  Holcim, entreprise Suisse dont le siège social est basé à Jona, en Suisse.

Certains détracteurs (à tort ou à raison ?) n’hésitent pas à dire que ce que détruit Lafarge comme valeur en France (notre environnement), elle le valorise en Suisse (remontée des 1,2 milliards de bénéfices).

L’emploi est-il menacé dans un futur plus ou moins proche ?
Comme toute entreprise, Lafarge doit se transformer, se moderniser, et pour cela, elle doit investir. Si elle envisage de conserver le site de La Malle sur le long terme, il est incompréhensible qu’elle ne s’adapte pas aux nouvelles normes à l’immédiat alors qu’elle a les moyens d’investir.
Ces pratiques sont court termistes, et nos administrations sont aussi fautives à les accorder, que l’entreprise à les demander.
Inutile de se faire d’illusions, à terme, l’emploi de cette usine sera d’une manière ou d’une autre menacé. Cette politique de non-conformité, amènera des concurrents plus vertueux à supplanter.

Quelques références:
Article France Info: SUBIR LES REJETS POLLUANTS POUR PROTÉGER LES EMPLOIS : DES RIVERAINS D’USINES RACONTENT LEUR QUOTIDIEN INFERNAL
Rapport de l’inspection des installations classées
Demande de dérogation de Lafarge

%d blogueurs aiment cette page :